Notre établissement est situé dans l’une des plus anciennes rues de Paris dans le quartier de Saint Michel connu également sous le nom de Quartier Latin. La rue de la Harpe et une rue pavée à proximité de la fontaine Saint Michel, du Musée de Cluny dédié au Moyen-Âge, de l’université de la Sorbonne, de la faculté de Beaux-Arts de Paris et de la cathédrale Notre Dame.
porte saint michel vieux paris moyen age

Histoire de la rue de la Harpe

Cette rue date du 13ème siècle. Elle portait déjà ce nom à cette époque qu’elle doit à une enseigne qui avait la forme d’une harpe. Sous la rue de la Harpe se trouve une ancienne voie antique qui était ouverte sur l’emplacement des bâtiments les plus importants du palais des Thermes. Au Moyen-Âge la majorité des batiments se partageaient entre les universités (dénommées « collèges ») et les imprimeurs. Au 17ème siècle, elle était segmentée par la porte Saint Michel qui faisait partie de l’Enceinte de Philippe Auguste.Cette porte fut abattue en 1684 pour devenir une fontaine. Le collège d’Harcourt, l’une des plus importantes universités créée au Moyen-Age, était situé dans cette rue. Il accueillie au fil des siècle un très grand nombre d’intellectuels tel que Rabelais notamment. Plus tard elle fut le domicile d’Hector Berlioz qui vécut un temps au 58 rue de la Harpe où il louait une petit chambre.. Déambuler dans cette rue vous amène à traverser les époques et tout particulièrement l’époque médiévale. Celle-ci est également présente dans notre restaurant à travers les reproductions de tapisseries comme vous pouvez le voir sur les photos de nos salles.

Le Moyen Age, une époque de lumières

Le Moyen Age est une période qui s’étale de l’an 500 à 1500 environ après JC. Il commence à la fin de l’antiquité et débute les temps modernes. C’est une période d’environ 1000 ans auquel succédera la Renaissance. Il est marqué par un essor économique tant à la campagne que dans les villes où le commerce et l’artisanat se développent. Parallèlement aux progrès techniques, se produit un remarquable épanouissement intellectuel et artistique. Sa dénomination anglaise de « Dark Ages » lui jouera bien des tours car on pense communément que l’essor intellectuel correspond à la Renaissance, or c’est bien l’époque médiévale qui correspond correspondant réellement à celui-ci. Le Quartier Latin en est le garant, c’est ici que se développèrent toutes les premières universités comme par exemple La Sorbonne dont la mission est restée inchangée jusqu’à de nos jours.
dicksee la belle dame sans merci creperie medievale paris
Carte du moyenne  âge Paris

Le Quartier latin, le quartier des étudiants

La rue de la Harpe est située en plein Quartier Latin. C’est un quartier étudiant marqué par deux traditions : l’une religieuse, l’autre universitaire. La tradition intellectuelle date du 12ème. Des professeurs comme Abélard s’installèrent dans le quartier pour être hors de portée de l’autorité du Chancelier de Notre Dame car les études y étaient réservées aux nobles et aux riches.Les différents professeurs qui s’installent sur la Montagne Ste Geneviève créent des collègues où on étudie en latin (à l’origine du nom de « Quartier Latin ») diverses matières telles que la grammaire, la géométrie, la musique, la rhétorique mais surtout la théologie. Tous les milieux, toutes les couches sociales peuvent ainsi avoir accès à ces enseignements qui ont lieu la plupart du temps dans une rue ou sur une place. Les constructions servaient avant-tout de logements pour les étudiants venus de province.

Histoire de l’université de la Sorbonne

L’université de la Sorbonne a été créée par Robert de Sorbon en 1257. Saint Louis souhaitait encadrer l’ensemble des différents collèges en les regroupant et en les nommant « universitas » pour ainsi leur permettre une certaine autonomie et pouvoir également assurer le gîte et le couvert aux étudiants pendant leurs études. En fin de cursus, des diplômes étaient distribués. Pour encadrer ces nouvelles organisations dédiées à l’étude, Saint louis va nommer un recteur. Le premier sera Robert de Sorbon qui était également le chapelain et confesseur de Saint Louis.
 université de la sorbonne paris grand amphithéâtre
Entree du college d'Harcourt, rue de la Harpe

Le Collège d’Harcourt

Autre collège faisant parti de l’université de Paris, le collège d’Harcourt était situé au 94 rue de la Harpe. Fondé en 1280, il fut, à la suite de sa fermeture en 1793, remplacé par le Lycée Saint-Louis. Fondé par Raoul d’Harcourt, chanoine et conseiller de Philippe le Bel, il accueille les étudiants peu fortunés de Normandie. Bénéficiant de nombreux dons de la part de religieux normands, il accueille peu à peu des étudiants parisiens issus de la noblesse et de la bourgeoisie. Fermé en 1793 par la Convention, comme toutes les autres universités de Paris, il est démoli en 1795. En 1820, on construit à son emplacement le lycée Saint-Louis spécialisé dans les formations scientifiques. Sur la façade du lycée ont été gravés les noms très nombreux étudiants notables du collège d’Harcourt. On peut citer, entre autres, Montesquieu, Racine, Boileau, Diderot, Talleyrand ,Charles Perrault…

Histoire du Palais des Thermes , le Musée de Cluny

L’Hôtel de Cluny a été construit sur les ruines des thermes romains. En 1340, l’Abbé de Cluny se rendit acquéreur du Palais des Thermes en ruine. 150 ans plus tard, les successeurs de l’Abbé de Cluny commencèrent la construction de l’Hôtel de Cluny. Jusqu’en 1819, on pouvait visiter les ruines des Thermes en entrant dans une maison de la rue de la Harpe au numéro 63. En 1843, par la loi du 24 juillet, fut constitué le Musée des Thermes rattaché à l’Hôtel de Cluny. Le Musée de Cluny est dédié au Paris moyenâgeux. On peut cependant toujours y visiter les thermes Antiques de Lutèce. Ensuite, le musée propose des œuvres du Moyen Age, les matières et techniques utilisées (bois, pierre, …), et la vie quotidienne au Moyen Age. Des expositions temporaires sur des thèmes médiévaux ajoutent à la richesse de la visite de ce musée et sont toujours d’une grandes qualité.
Entree du college d'Harcourt, rue de la Harpe
A mon seul désir La dame à la licorne tapisserie medievale

La Dame à la Licorne

Parmi les oeuvres exposées au Musée de Cluny, on y trouve les tapisseries composant la fameuse  » Dame à la licorne ». Cette oeuvre qui compte de nombreux adeptes a été réalisée à la fin du 15ème siècle. Elle a été restaurée et on peut à nouveau la découvrir sous son meilleur jour ; ces coloris lumineux sont ainsi bien plus proches de ceux qu’on pouvait admirer au Moyen-Âge. Si cette oeuvre vous intéresse nous vous recommandons le  roman homonyme de Tracy Chevalier (auteur de roman historique tel que La jeune fille à la perle).

La Cathédrale de Notre Dame

Elle a désormais plus de 850 ans ! Sa construction commença en 1163 sous le règne de Louis VII et ne s’achèvera qu’au milieu du XIVème siècle. Paroisse royale au Moyen-Âge, son rôle historique et religieux rythma l’histoire de Paris au fil des siècles. Le procès pour la réhabilitation de Jeanne d’Arc s’y ouvrit en 1456, le mariage de Henri IV avec Marguerite de Valois en 1572, Napoléon y fut sacré empereur en 1804, auquel succéda le baptême du roi de Rome son fils, en 1811… les évènements notables de l’histoire de France y sont légion. Dans la sacristie du chapitre, on peut voir de nombreuses reliques de la Passion du Christ dont la prestigieuse Couronne d’épines. Cela ajouté à la magnificience de l’édifice explique que la cathédrale Notre Dame de Paris soit depuis de très nombreuses années, le monument le plus visité de toute l’Europe avec plus de 20 millions de visiteurs. Dédiée à la Vierge Marie, son style est gothique comme tous les monuments construits à cette époque. Elle est située sur l’île de la Cité à proximité de la rue de la Harpe et après un déjeuner à la crêperie vous pourrez aller contempler les vitraux de ses 2 fameuses rosaces. La rosace sud a conservé ces vitraux originaux datant du XIIIème siècle. Si l’époque du Paris médiéval et des universités vous intéresse nous vous recommandons les ouvrage du regretté Jacques Le Goff, éminent historien de l’époque médiévale.
 Notre Dame Paris Cathédrale histoire visite manger a proximité
 heros-et-merveilles-du-moyen-age jacques le goff le moyen age explique en image jacques le goff

Jacques Le Goff

Jacques LE GOFF est un historien spécialiste du Moyen-Âge. Il s’intéresse également aux aspects matériels et culturels de cette époque telles que les légendes, la musique, la cuisine … Il est la référence sur tout ce qui touche de près ou de loin cette époque et nous vous recommandons chaudement ses ouvrages. En voici quelques exemples: Les Intellectuels au Moyen-Âge, ouvrage commenté ici Héros et merveilles du Moyen-Âge, pour les adultes qui aiment les légendes Le Moyen-Âge expliqué en images, idéal pour les enfants .